logo Eclectica
Estelle Gitta
Ch. François-Lehmann 2
1218 Grand-Saconnex
Tél: 022 798 27 20
Contact

© Editions Eclectica 2006-2009

Membre de l'Association Suisse des Diffuseurs, Editeurs et Libraires












































































Notice catalogue


Titre: On ne disparaît pas comme ça
Auteur: Daniel BERNARD
Catégorie: théâtre
Pages: 64
Format: 20 x 20 cm
Prix TTC: CHF 28.- (22 €)
ISBN: 978-2-940371-23-5

Comédie poétique sur intrigue policière, “On ne disparaît pas comme ça” a pour cadre la Ville du bout du Lac: trois actes pour illustrer en autant de tableaux les confidences d’un journaliste qui vient de rédiger un ouvrage sur le disparu du Port-Noir à son ami de toujours, Sam, le pianiste. Alexis Corbier, industriel sportif et homme politique, s’est volatilisé sans laisser de trace cinq ans auparavant. Au moment de le déclarer mort, on arrête son associé principal, on l’accuse du meurtre! Façade ou mascarade?

Au figuré, la pièce est aussi une métaphore sur le manque d’air, caractéristique de la maladie pour laquelle s’est créée cette pièce: le héros aurait sombré au fond du lac, aspiré par on ne sait quel démon, ou bien se serait volatilisé au bout du monde, laissant derrière lui les tourments de sa vie, et sa femme, fidèle épouse...

Ouvrage réalisé à l’occasion de l’action sociale du Lions Club Genève en avril 2011 en faveur de la Fondation genevoise de lutte contre la mucoviscidose.


Diffuseur/distributeur: Servidis SA

Statut: disponible en librairies







L'auteur


Cinéaste de formation, aujourd’hui journaliste et enseignant, rédacteur en chef pour France Loisirs Suisse, Daniel BERNARD a réalisé de très nombreux documentaires et émissions de télévision. En 1989, il rédige un scénario de film de long-métrage: Juliette au passé simple. En 1992, son premier roman Ciel bleu-rose est publié, et il écrit sa première pièce: Tu gardes le chien, Cid? C’est avec Oui, tout ce bruit…, hommage à Isabelle Eberhardt publié en 2006, qu’il renoue avec l’écriture de scène avant de créer Non, je ne suis pas comme toi, et alors? pour l’AGIS, parru aux éditions ECLECTICA, collection SAGA, en 2009. Dans la collection NEMESIS, Daniel BERNARD est également l'auteur de La dernière conversation. Ultime heure de Marat ainsi que de L'armée des papillons. Italo Balbo rencontre Jean Mermoz, dialogues pour la scène ou pour l'écran.




L'ouvrage

Comédie poétique sur intrigue policière, “On ne disparaît pas comme ça” a pour cadre la Ville du bout du Lac: trois actes pour illustrer en autant de tableaux les confidences d’un journaliste qui vient de rédiger un ouvrage sur le disparu du Port-Noir à son ami de toujours, Sam, le pianiste. Alexis Corbier, industriel sportif et homme politique, s’est volatilisé sans laisser de trace cinq ans auparavant. Au moment de le déclarer mort, on arrête son associé principal, on l’accuse du meurtre! Façade ou mascarade?

Au figuré, la pièce est aussi une métaphore sur le manque d’air, caractéristique de la maladie pour laquelle s’est créée cette pièce: le héros aurait sombré au fond du lac, aspiré par on ne sait quel démon, ou bien se serait volatilisé au bout du monde, laissant derrière lui les tourments de sa vie, et sa femme, fidèle épouse...




Radio / Télévision


Léman bleu Télévision, Genève à chaud, Les "Lions" brûlent les planches pour la lutte contre la mucoviscidose. Interview de Daniel Bernard, auteur et metteur en scène. Journaliste Pascal Décaillet, 4 avril 2011.

Evénements

Prochainement




Salle Centrale Madeleine, Genève, représentations de On ne disparaît pas comme ça, à l’occasion de l’action sociale du Lions Club Genève en faveur de la Fondation genevoise de lutte contre la mucoviscidose, 6 au 9 avril 2011, 20h.