logo Eclectica
Estelle Gitta
Ch. François-Lehmann 2
1218 Grand-Saconnex
Tél: 022 798 27 20
Contact

© Editions Eclectica 2006-2009

Membre de l'Association Suisse des Diffuseurs, Editeurs et Libraires







Scène 10
(extrait, p. 42-44)


Haddock
Alors Khéops, il vous faut cracher le morceau une fois pour toutes… on joue au chat et à la souris depuis dix jours… Qu’est-ce qui ne va pas?

Khéops
…hmmmm!

Haddock
Moins facile à dire en face, n’est-ce pas?

Khéops
Pas du tout, ce qui ne va pas c’est vous, vos yeux, votre façon de regarder, de juger, de critiquer et de garder votre sacro-sainte distance à la noix!

Léo
Voilà qui est dit!

Mime
Je vais rêver, bonne nuit!

Haddock
Vous y allez fort! Un peu de respect… il faut bien que je regarde avec quelque chose, non?

Khéops
Oui, mais pas comme cela!

Haddock
Allez, développez un peu! Monsieur «je sais tout»!

Khéops
Capitaine, on dirait que vous ne regardez que ce qui nous manque… ou ce qu’on a en plus. C’est parce qu’on est différents? On vous fait peur! C’est cela. Vous craignez que ce soit contagieux? Ou bien encore «c’est au-dessus de vos forces»? C’est au-dessus de vos pauvres forces!

Haddock
Taisez-vous un peu. Je sais tout cela. Qui vous parle de peur, de force? Vous êtes… comme cela, qu’y puis-je?

Khéops
Non, on n’est pas comme cela! Elle c’est un défaut du logiciel, lui, c’est un fil mal soudé, elle, c’est un défaut de fabrication, moi c’est un accident, eux, les autres, c’est ainsi… Vous créez le vide entre nous avec votre suffisance, votre navire amiral à trois francs six sous, vos galons, parlons-en de vos galons…

Haddock
Assez, assez! Je suis maître à bord, oui ou non? Et je regarde qui je veux, comme je veux, je ne filme pas moi, je RE_GAR_DE, c’est tout… et vous êtes sous mes yeux… alors… faut-il que je me détourne en plus?

Cornelia
(Entre en scène.) Rassurez-vous, Capitaine, la société s’en charge déjà… Quand on se promène dans la rue, avec une chaise roulante, quand on descend d'un bus avec des enfants pas comme les autres, quand on entend rire une personne différente… on nous les fait bien sentir nos faiblesses… et la gêne immédiate…

Khéops
Comme les mendiants à la sortie des grandes surfaces, les mendiants au centre ville…

Cornelia
L’image est plus nette, n’est-ce pas? Vous avez vu la terrasse d’un bistrot se vider quand une classe spéciale débarque?

Léo
Capitaine, ils ont raison, un peu, non?

Haddock
Je ne me suis jamais vu ainsi.




Sur l'auteur et l'ouvrage…

Argument: Au dernier jour de croisière en mer, une troupe pas comme les autres se rapproche de la côte à bord du rafiot sur lequel elle a répété une pièce de théâtre. Le metteur en scène s’est confronté sans cesse au jugement sans complaisance d’un capitaine au regard plein d’a priori. Ce sont les leçons de vie et le talent des artistes qui parviendront finalement à ramener l’harmonie. Encadré par des didascalies racontant l’histoire, le texte approche de façon réaliste les tensions qui peuvent naître entre deux mondes métaphoriques: celui de la mer et celui de la terre ferme. Mais, où se sent-on le mieux? S’il n’y a pas de réponse à cette question, par contre ce que l’on retient c’est que changer son regard est à la portée de tous…

Voir les photos du spectacle



Scène 13
Les vrais et les faux livres

(extrait, p. 56-57)

Schopenhauer
Ecoutez bien, c’est une métaphore, une parabole, c’est du déjà vu, du déjà entendu, du vécu, moteur!

Reprise de la même fin de scène...

Cornelia
Oui, vous m’avez demandé un beau livre pour enfant, alors je vous montre ce qu’il y a de mieux en ce moment!

Leila
Pardon pardon, j’ai dû me tromper d’étage! Nous ne sommes pas aux «vrais» livres?

Cornelia
Mais si, lisez, «livres jeunesse»! Il y a livre dans le titre!

Leila
Moi je vous parle de vrais livres pour nous, les adultes, pas des faux livres pour les enfants!

...Suite de la scène en vrai

C’est tout de même incroyable ce mélange des genres! Je vous parle de vrais livres, et vous me parlez de ces livres écrits par des auteurs ratés? On sait bien que le vrai monde du livre est à part, pour les personnes qui lisent, les personnes normales, vous comprenez?

Cornelia
Vous êtes aux vrais livres Madame, il n’y a pas de paravents entre les genres, ni entre les gens, ni entre vous et moi…

Greg
Je vous plains, Madame!

Leila
De quel droit?

Cornelia
Je vous plains aussi, Madame, comme votre monde doit être gris, avec tous ces murs, un monde où il n’y a plus besoin d’yeux pour regarder, tellement c’est difficile.





Ces lignes vous parlent? Vous souhaiteriez en donner lecture publique ou tenter l'aventure avec une troupe "différente"? Animer une discussion?

Contactez-nous

Editions ECLECTICA
Estelle GITTA
Ch. François-Lehmann 2
1218 Grand-Saconnex
Suisse